Notre histoire

En décembre 2016, deux enseignants récemment diplômés en littérature et langue française à l'Université de Brasilia (UNB) ont décidé de se rejoindre et d'ouvrir un petit espace pour des cours de français à Asa norte - Brasília - Brésil.

Pendant un an, ils ont proposé des cours principalement aux étudiants de l'UNB qui recherchaient un environnement qui échapperait aux normes d’enseignement de langues étrangères (LEs) de la région. L'année suivante, une troisième enseignante, qui venait d'obtenir son diplôme de master 2 en littérature à l'UNB aussi, a rejoint l’équipe.
 
Et en seulement trois mois il a été nécessaire d'agrandir l'espace car on s'est rendu compte que la méthodologie adoptée avait eu de grands succès, par exemple, la réussite aux examens officiels du premier coup de tous les élèves qui avaient suivi les cours préparatoires offerts par nos enseignants.

Ainsi est né le cours de français Liaison. Le mot Liaison vient du latin "ligatio", et en portugais il signifie "connexion". L'objectif principal du Liaison était l’action d’unir. Unir les peuples, unir les différentes personnes à travers la langue, unir les cultures, unir les différents domaines de connaissance pour un large développement cognitif de l'apprenant. Nous croyons que la communication peut ouvrir des portes à d'innombrables opportunités et nous voulons construire ce pont avec nos apprenants.

L'objectif principal de notre institution est de permettre non seulement l'accès aux connaissances, mais aussi l'utilisation d'outils et le développement de compétences pour la construction de nouvelles connaissances. Les apprenants ne seront pas considérés comme de simples destinataires passifs d'informations, mais comme acteurs eux-mêmes dans cette construction au sein d'une LE.

Par conséquent, nous pensons que chaque nouveau membre de notre équipe peut contribuer au développement et à l'apprentissage de tous et de toutes, tout en se dissociant ainsi de la relation quantitative du concept de notes dans les tests structuralistes, et s'appropriant la notion qualitative dans laquelle l'apprenant s'approprie LE en son temps et développe la capacité de s'auto-évaluer et d'avancer en toute autonomie.

Partant également de la volonté de longue date des enseignants de créer un environnement multiculturel et multi-artistique, l'équipe qui compte déjà plusieurs professionnels, principalement des enseignants qui ont suivi des formations supérieures en didactique de LEs, prend de plus en plus de place avec la création l'Institut Culturel Imagine en janvier 2019.

 

L'équipe a dû chercher un nouvel espace encore plus grand afin d'accueillir les apprenants toujours plus nombreux.

 

L’idée d’un espace dynamique, multiculturel, multilingue et multi artistique tournait dans la tête des enseignants-créateurs grâce à leurs expériences dans de divers domaines.


La première a commencé sa relation avec la musique à un très jeune âge. Tout en apprenant l'anglais et le français, elle a également participé au Brasilia's Keyboard Orchestra, a donné des cours de guitare à de jeunes pompiers et elle utilisait les langues pour apprendre divers instruments musicaux de différents pays. À 18 ans, elle s'est également impliquée dans la littérature, publiant, en 2014, son premier livre auprès de l’Editora Chiado, du Portugal ; et dans les années suivantes elle a aussi publié dans des collections d'histoires au Brésil, par les maisons d’édition Zouk et Malê.

En 2017, elle a décidé de mutualiser ses connaissances au profit d'un master en littérature et autres arts, incluant le cinéma et la musique dans ses études. Parallèlement à celles-ci, l'enseignante a également agi et composé des musiques pour des pièces de théâtre en français à l'Université de Brasilia.

Le second a commencé ses études de français à l'âge de treize ans et deux ans plus tard on lui a offert une place au Centre Inter-École de Langues de Brasilia et, à l’issu du cours de base, influencé par l'une de ses professeures, il a participé à un concours de Slam organisé par l'Ambassade de France à Brasília. À cette occasion, l'une des juges du concours, une nouvelle professeure doctoresse en lettres récemment arrivée à l'UnB, l'a invité avec d'autres candidats à rejoindre une troupe de théâtre en français à l'université.

En 2011, durant la semaine de la Francophonie, il présente sa première pièce en français. Depuis lors, il a déjà participé à plus de dix projets théâtraux au Brésil et en France. Et aujourd'hui il est un des coordinateurs du collectif de théâtre qui s'appelle En Classe et En Scène. En 2012, il a commencé la licence en littérature et langue française à l'UnB tout en se consacrant au ballet classique, présentant des spectacles à Brasilia et enseignant la danse dans un centre communautaire de Samambaia Sul (région administrative de Brasília). Dansant, jouant et enseignant, les langues étrangères ont également toujours été très présentes dans sa vie.

À son tour, le goût pour le cinéma et la littérature a éveillé chez la troisième enseignante un intérêt pour la photographie. Quand elle était encore un enfant elle jouait déjà avec des polaroïds. Au lycée, elle s'est consacrée à la réalisation de courts-métrages, mais ce n'est qu'à l'université qu'elle commence à photographier de manière semi-professionnelle des événements liés à la langue française (SEMIFRA, 210 colloque Hugoanos, Mercredis dramatiques, ayant même photographié la troupe de théâtre en français dont les deux autres enseignants mentionnés ci-dessus font encore partie, entre autres).


En bref, animé par une passion pour les arts et les langues, l'Institut Culturel Imagine prend de plus en plus de forme. En 2019, il a été possible d'offrir cinq bourses d'études à 100% pour le cours de français niveau A1 à des étudiants en situation de vulnérabilité socio-économique.

Notre objectif à l'avenir est d'ouvrir des unités dans les régions périphériques de Brasilia et de démocratiser de plus en plus l'accès à l'apprentissage des langues, à la littérature et aux autres arts.